Enable Dark Mode!
Terrain à Igloolik

par Laurence Carter

Ce n’est pas un avion qui est venu nous déposer au nord-est de l’île d’Igloolik en après-midi du début juin 2016 pour débuter la saison de terrain. C’est, comme j’ai appris à le dire, un twin. Ce n’est pas non plus un traineau qui était attaché en arrière du ski-doo qui faisait des allers-retours entre le twin et ce qui allait être notre campement, c’était un qamutik. Et si notre campement n’était formé que de quelques tentes montées en fin de journée, on venait tout de même d’installer ce qui allait être notre « chez nous » pour les deux prochains mois.

image

Le campement.

Cet été, j’ai eu la chance incroyable de faire du terrain au nord du cercle polaire sur l’île d’Igloolik au Nunavut avec l’appui de la bourse découverte du Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ). Et l’été fut rempli de découvertes, c’est le cas de le dire. Que ce soit la technique utilisée pour trouver des nids d’oiseaux (tendre une corde longue de 30m tout en parcourant des kilomètres à travers la toundra), à partir de quelle épaisseur la glace cède sous tes pieds pour laisser place à l’eau du lac (environ 10 cm), comment identifier un bécasseau de Baird (la queue), ainsi que la manière la plus efficace d’attraper un labbe (avec ses mains!), les apprentissages et les péripéties se sont multipliés lors de l’été. 

image

Les labbes n’hésitent pas à défendre leur nid des intrus.

Le projet de suivi écosystémique auquel je me joignais a été initié par Nicolas Lecomte et Marie-Andrée Giroux il y a quelques années. Il permettra d’en connaître plus sur le fonctionnement des écosystèmes nordiques. Le trappage de lemmings, le suivi des nids d’oiseaux, l’installation de boîtes enregistreuses, le suivi des prédateurs et de l’herbivorie ne sont que quelques-uns des projets en cours.

J’ai pu poursuivre le travail entamé cet été lors de automne avec un cours d’initiation à la recherche qui portait sur les effets d’une addition de nourriture sur le succès de nidification des bécasseaux à croupion blanc. L’expérience de terrain combiné à ce cours ont m’ont permis d’apprécier l’importance de la recherche et m’ont permis de développer des compétences qui me seront grandement utiles. J’aimerais remercier le CSBQ pour leur précieuse aide!

Post date: March 21, 2017

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.